planification menu

Comment gagner en sérénité grùce à la planification des repas ?

En cette pĂ©riode de rentrĂ©e nous souhaitons le meilleur pour nos enfants. Et si le meilleur pour eux, c’était ĂȘtre moins stressĂ© au quotidien. Vous voyez ce que je veux dire bien sĂ»r ! « Qu’est-ce qu’on mange ? Â»

Je vous propose aujourd’hui une solution pour que vos soirĂ©es soient dĂ©tendues et sereine. Cette solution c’est la planification des repas.

Cet article participe Ă  l’évĂ©nement “ Et si prendre soin de ses enfants, commençait par prendre soin de soi ?  ” du blog Maman Radieuse. J’apprĂ©cie beaucoup ce blog, et en fait mon article prĂ©fĂ©rĂ© est celui-ci.

Vous l’avez sĂ»rement remarquĂ©, j’aime bien la planification des repas puisque que je vous propose un menu chaque semaine (ou presque). Cette organisation me permet surtout de savoir Ă  l’avance ce que nous allons mangĂ© le soir en rentrant du travail et /ou des activitĂ©s que ce soient celles des enfants ou les nĂŽtres.

Dans cet article je vais vous dĂ©tailler la planification des repas, ses bienfaits, des pistes pour vous aider Ă  la mettre en place et enfin la plus-value apportĂ©e par le fait d’ĂȘtre plus serein et dĂ©tendu le soir.

Qu’est-ce que la planification des repas ?

Je suppose que vous avez dĂ©jĂ  vu de nombreuses expressions Ă  ce sujet : menu de la semaine, meal plan, batch cooking, 
 Plein de mots en anglais que vous maĂźtrisez peut-ĂȘtre plus ou moins.

Le menu de la semaine

Le menu de la semaine

Le menu de la semaine peut varier d’une maison Ă  une autre. Dans certaines, vous trouverez tous les jours de la semaine avec les 3 ou 4 repas par jour ; dans d’autres vous ne trouverez que les repas du soir. Pour certains, il sera dĂ©taillĂ© entrĂ©e, plat et dessert ; pour d’autres il n’y aura que le plat principal.

Chacun organise son menu en fonction de ses contraintes et de ses besoins. En effet, pas besoin de planifier le repas du midi si vous mangez Ă  la cantine ou au restaurant. Ne vous embĂȘtez pas avec le petit-dĂ©jeuner si vous ĂȘtes un inconditionnelle du pain / beurre / fruits / thĂ©.

Chez nous, c’est un mix de tout ça ! Pour le week-end, il y a les repas du midi et du soir avec entrĂ©e / plat / dessert, et pour la semaine, je mets seulement le plat principal.

Le meal plan ou meal planning est en fait la mĂȘme chose mais avec un nom anglais !

Le batch cooking

Le batch cooking est trĂšs en vogue ces derniĂšres annĂ©es. Vous trouverez plusieurs ouvrages et sites sur le sujet. Le batch cooking va plus loin que la planification des menus Ă  la semaine. En effet, son principe est de prĂ©parer en 2h, souvent le dimanche, l’ensemble des prĂ©parations pour la semaine. Ainsi, le soir en plus de savoir ce que vous mangez, c’est dĂ©jĂ  prĂȘt ou presque !

Une des précurseure du batch cooking est Sandra du blog Cuisine Addict, elle propose des menus batch cooking chaque semaine.

Une autre façon de faire du bacth cooking est de prĂ©parer en plus grande quantitĂ© vos repas du week-end. Ainsi la semaine, vous aurez des restes qui nĂ©cessiteront juste d’ĂȘtre rĂ©chauffĂ©s.

Pour ma part, je n’ai jamais testĂ© le batch cooking comme le propose Cuisine Addict mais je vais le tester prochainement et vous partagerai mon retour d’expĂ©rience.

Vous l’avez compris la planification des repas demande un zeste d’anticipation et un soupçon d’organisation. Mais les bienfaits sont nombreux, alors ça vaut le coup d’y rĂ©flĂ©chir !

Les bienfaits de la planification des repas

Les bienfaits sont nombreux et dans des domaines divers et variés.

Je gagne du temps (le soir et lors des courses)

En parallĂšle de prĂ©parer le menu de la semaine, je prĂ©pare la liste des courses. Ainsi, une fois rendue au supermarchĂ©, au marchĂ©, 
 je ne perds pas de temps Ă  savoir ce que je dois mettre dans mon caddie. Certaines personnes vont encore plus loin, elles prĂ©parent leur liste de course en fonction de l’implantation du magasin pour optimiser leurs dĂ©placements et encore plus leur temps. Actuellement pour une famille de 4 personnes, je (ou Papou) passe entre 30 et 45 minutes chaque semaine dans le supermarchĂ©, temps en caisse compris !

Et le gain de temps ne s’arrĂȘte pas lĂ , lorsque je rentre le soir Ă  la maison, je sais ce que je dois prĂ©parer. De ce fait, je n’erre pas entre mon frigo, mon placard et mon congĂšlateur Ă  la recherche du menu du soir. Évidement lors de cette errance, vous avez vos enfants et votre conjoint en soutien avec leurs phrases prĂ©fĂ©rĂ©es « On mange quoi ce soir ? » ou « T’as prĂ©parĂ© quoi pour ce soir ? Â».

En sachant ce que je dois faire, je peux (parfois) dĂ©lĂ©guer quelques tĂąches …

Gain de temps gain d'argent

Je fais des Ă©conomies (pour mon porte monnaie et la planĂšte)

ArmĂ©e de ma liste dans le supermarchĂ©, j’achĂšte que ce dont j’ai besoin et uniquement ce dont j’ai besoin. Ainsi je limite les dĂ©penses superflues en achetant un produit en promo mais dont je n’avais pas besoin.

En achetant uniquement ce qu’il me sera utile pour la semaine, je limite Ă©galement le gaspillage alimentaire. Et lĂ  c’est Ă  la planĂšte que je fais faire des Ă©conomies !

Une alimentation plus variée

En prĂ©parant ses menus Ă  l’avance, il est plus facile de se rendre compte qu’on est au 3Ăšme repas pĂątes de la semaine. Il est Ă©galement plus facile de se demander ce qu’on pourrait faire d’autre en Ă©tant au calme plutĂŽt qu’en stress devant son placard avec tout le monde autour de vous qui vous demande ce qu’on mange !!! Je suis sĂ»re que vous voyez la scĂšne.

Et si on prends quelques minutes de réflexion, nous pouvons trouver plusieurs alternatives aux pùtes sans passer beaucoup plus de temps en cuisine.

Je suis convaincue que si vous preniez un petit temps pour réfléchir à vos venus, vous y mettriez plus de légumes et de plats sains.

Une sérénité retrouvée

Vous l’avez sĂ»rement compris, le fait d’avoir pris un moment pour prĂ©parer vos menus Ă  l’avance vous permet de vous allĂ©ger (un peu) de la charge mentale quotidienne concernant la prĂ©paration des repas. Ainsi en rentrant chez vous, vous savez ce que vous allez manger et ce qu’il reste Ă  prĂ©parer. Le taux de stress ou d’énervement est donc moins Ă©levĂ© et vous ĂȘtes plus disponible « mentalement Â» et « Ă©motionnellement Â» pour le reste de votre famille.

Les minutes que vous gagnez Ă  ne pas rĂ©flĂ©chir Ă  ce que vous allez manger sont du temps gagnĂ© pour faire autre chose. MĂȘme si j’aime bien faire la cuisine, je suis aussi trĂšs heureuse quand je peux faire un jeu ou lire un livre avec mes enfants. Et encore plus dĂ©tendue quand j’ai quelques minutes pour rĂ©flĂ©chir Ă  mes prochaines activitĂ©s ou vacances.

sérénité

Un exemple de semaine avec la planification des repas

Je vous livre l’exemple de cette semaine de rentrĂ©e avec mon menu et du temps pour remplir les papiers de rentrĂ©e …

Le menu de la semaine

planification repas

Samedi : bar en croĂ»te de sel et pomme de terre vapeur

Dimanche : barbecue et lĂ©gumes rĂŽtis au four

Lundi : soupe de tomate aux vermicelles

Mardi : crumble aux lĂ©gumes

Mercredi : salade de riz au poivron

Jeudi : galettes de courgettes aux lentilles corail, Sauce Tsatsiki

Vendredi : pizza maison

La préparation

J’ai mis 30 minutes Ă  faire mon menu le vendredi aprĂšs avoir rĂ©cupĂ©rer mon panier de lĂ©gumes.

Sachant ce que je vais manger dans la semaine, je peux faire quelques anticipations le week-end. En effet le crumble du mardi me permet de réutiliser mes légumes rÎtis du week-end.

Ayant tout Ă©crit Ă  l’avance, j’ai une vision globale sur ce que je vais manger et je vois que les lĂ©gumes et les fĂ©culents sont prĂ©sents dans mes menus. Je peux Ă©galement me rendre compte que je n’ai pas mis jambon 3 fois dans la semaine !

Au quotidien

Lundi, je prépare ma soupe aux tomates et vermicelles en 20 minutes, cuisson comprise.

Mardi, je prĂ©pare ma pĂąte Ă  crumble en 5 minutes puis 20 – 25 minutes au four. Pendant que c’est dans le four, je peux lire les papiers de la rentrĂ©e !

Mercredi, pendant que mon eau chauffe, je lave et coupe mes poivrons. Lorsque le riz cuit, je prĂ©pare la vinaigrette et prĂ©pare la table. La salade est tiĂšde mais c’est comme cela que les enfants la prĂ©fĂšrnte chez nous.

Jeudi, je passerai un peu plus de temps en cuisine 15 minutes de prĂ©paration et 15 minutes de cuisson Ă  la poĂȘle.

Le vendredi, ça sera pizza maison, tout le monde participe Ă  la prĂ©paration. Si votre pĂąte est prĂȘte, il y en a pour quelques minutes Ă  tout poser dessus et hop au four pendant 20 minutes.

planification repas

Mon bilan de la semaine, j’ai passĂ© 20 + 5 + 20 + 30 +10 = 85 minutes soit 1h25 en cuisine pour toute la semaine soit moins de 20 minutes par jour, 23 minutes si je rajoute les 30 minutes de prĂ©paration du menu.

L’impact sur mon quotidien

Étant une adepte de l’organisation et aimant anticiper les choses, j’adore la planification des repas. La prĂ©paration du menu de la semaine est presque devenu un loisir. Je m’amuse Ă  chercher de nouvelles recettes pour accommoder nos lĂ©gumes du panier.

Je suis Ă©galement plus sereine le soir de savoir ce que je vais manger. Les jours oĂč je ne sais pas, je ne suis pas Ă  l’aise et plus stressĂ©e. J’apprĂ©cie de savoir ce que j’ai Ă  faire en rentrant. Par exemple je sais que je dois mettre rapidement l’eau Ă  chauffer pour faire une cuisson ou qu’il faut que j’épluche et coupe tel lĂ©gume.

temps en famille
De bons moments en famille

Ceci me permet de dire aux enfants mes moments de disponibilitĂ©. Si j’ai une recette oĂč je dois prĂ©parer des lĂ©gumes puis les cuire, je peux leur dire de jouer ou lire pendant 10 minutes le temps que je prĂ©pare puis que je serais disponible pour eux pendant la cuisson. Ça Ă©vite qu’il crie « Maman Â» 10 fois de suite 


Vous l’avez compris je suis fan de la planification des repas.

Et vous combien de temps passez-vous en cuisine chaque soir ? Ça vous tente d’essayer la planification des repas ?

17 commentaires

  1. Merci Lucie pour cet article qui montre bien tous les avantages de la planification des repas ! Personnellement je suis 100 % pour et j’avoue qu’il m’arrive souvent, dans une mĂȘme saison, de reprendre une semaine de menus, quelques semaines plus tard. Chut, faut pas le dire, ça ne se voit pas et c’est encore du temps de gagnĂ© 🙂

  2. Comme je ne suis pas quelqu’un de trĂšs organisĂ© pour les repas…. Style Ă  19h « tiens, qu’est ce que je vais faire Ă  manger? » Les personnes comme toi m’impressionnent beaucoup. Mais j’essaye de changer ça car du coup prĂ©parer les repas est quelque chose qui me gonfle. đŸ€Ł. PAr contre sur la durĂ©e, je ne sais pas si je tiendrai…🙈
    Quant au batch cooking, je trouve le concept gĂ©nial, par contre, je prĂ©fĂšre le cĂŽtĂ© « frais » des mets. Et du coup si tu prĂ© prĂ©pares tout le dimanche, tout est rĂ©chauffĂ©, et pour certains plats, c’est pas top.

  3. Merci Yseut pour ton tĂ©moignage. Tu peux peut-ĂȘtre commencer par planifier 1 repas dans la semaine. Je peux comprendre que passer de tout Ă  rien peut paraĂźtre effrayant ! N’hĂ©site Ă  pas regarder mes propositions de menu, ça peut t’inspirer.
    Concernant le batch-cooking, c’est Ă©galement mon hĂ©sitation et interrogation : la fraĂźcheur de certains plats et notamment les lĂ©gumes dĂ©coupĂ©s. C’est pour ça que j’ai du mal Ă  m’y mettre …
    Ce qui est sĂ»re, c’est qu’il faut ĂȘtre en phase avec son organisation, sinon ça ne dure pas dans le temps …

  4. Merci Christine pour ton astuce ! Reprendre des menus tout prĂȘts prĂ©parĂ©s ! Je ne l’ai jamais fait car nous avons rarement 2 semaines avec les mĂȘmes lĂ©gumes dans notre panier. Par contre, nous avons des plats « fĂ©tiches » qui reviennent de temps en temps.

  5. AprĂšs plusieurs mois de dĂ©motivation en cuisine ou on finissait tout le temps par prĂ©parer le mĂȘme genre de repas, nous avons testĂ© (et adoptĂ© 😉) le batch cooking!
    Cela fait 3 semaines, que le dimanche soir, tous les repas de la semaine sont cuisinĂ©s (avec un plaisir retrouvĂ© du coup) et c’est un rĂ©el confort tous les soirs de ne rien avoir Ă  rĂ©flĂ©chir et presque rien Ă  prĂ©parer.
    Je le conseille vivement et te rejoins dans tous tes arguments 😊

  6. Merci Lucie pour cet article trĂšs dĂ©taillĂ©! Cela montre bien tous les avantages Ă  planifier ses menus Ă  l’avance et j’ai bien apprĂ©ciĂ© de lire comment concrĂštement tu t’organises jour aprĂšs jour dans la prĂ©paration de tes repas. De mon cĂŽtĂ©, j’ai des menus que je fais tourner tous les 15 jours Ă  3 semaines. Mon axe d’amĂ©lioration est de cuisiner plus de choses moi-mĂȘme. J’y travaille 😉

  7. Merci Lucie ! J’aime cette vision de planifier sur la semaine (et ton exemple de semaine donne envie ha ha :p). En effet, ça libĂšre l’esprit et rend plus serein de savoir « ce que l’on a Ă  faire », donc super Ă  appliquer pour le menu et les tĂąches du quotidien ! 🙂

  8. Merci Delphiane pour ton commentaire.
    Si tu es en manque d’inspiration, n’hĂ©site pas Ă  t’abonner, tu recevras un menu chaque semaine.
    Des menus que j’essaie de faire simple et efficace

  9. Un article super intĂ©ressant. J’entends des personnes j’ai pas le temps de prĂ©parer car j’ai pas ce qu’il faut. Et c’est totalement faux.
    En ouvrant le frigo on arrive toujours Ă  trouver des petits plats sympa et rapide. Nous nous organisons comme toi de preparer nos repas Ă  la semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *